Migrants et réfugiés en Europe : rétablissement des liens familiaux

Les Sociétés nationales de la Croix-Rouge en Europe collaborent avec le CICR pour localiser les personnes disparues, rétablir le contact avec leurs familles et les réunir.

Face à l’afflux de centaines de milliers de réfugiés et de migrants qui traversent différents pays européens, parfois très rapidement, les Sociétés nationales de la Croix-Rouge ont déployé leur personnel et leurs volontaires aux points de passage des frontières, dans les gares et dans d’autres lieux où les migrants et les réfugiés transitent ou sont hébergés.

Les frontières et noms indiqués et les appellations employées sur la présente carte n’impliquent ni reconnaissance ni acceptation officielles de la part du Comité international de la Croix-Rouge.

Contenu

  • Aide à l’arrivée

    Le personnel des Sociétés nationales de la Croix-Rouge mène des opérations de sauvetage en mer et vient en aide aux migrants qui débarquent sur le continent.

    A Hellenic Red Cross volunteer carries a child who has just arrived on one of the Greek islands from Turkey.

    Un volontaire de la Croix-Rouge hellénique porte dans ses bras un enfant débarqué sur l’une des îles grecques en provenance de Turquie.

    © Croix-Rouge hellénique

     

    Les dirigeants des Sociétés nationales de la Croix-Rouge de l’Union européenne ont sonné l’alarme sur le nombre de personnes qui périssent noyées alors qu’elles cherchent refuge.
    Le personnel des Sociétés nationales de la Croix-Rouge mène des opérations de sauvetage en mer et vient en aide aux migrants qui débarquent sur le continent.

     

  • Prise en charge des dépouilles

    Les dépouilles des migrants décédés durant leur périple doivent être traitées avec respect et dignité.

    Tomb of an unknown migrant. Mytilini Cemetry, Lesvos, Greece.

    La tombe d’un migrant inconnu. Cimetière de Mytilène, Lesbos, Grèce.

    CC BY-NC-ND / CICR

     

    Les dépouilles des migrants décédés durant leur périple doivent être traitées avec respect et dignité. Il faut chercher les corps des disparus, les récupérer et les identifier.
    Le nombre de décès parmi les migrants qui tentent de gagner l’Europe ne cesse d’augmenter. Le CICR met tout en œuvre pour améliorer la gestion des dépouilles et obtenir davantage de ressources.

  • Wi-Fi gratuit

    Les Sociétés nationales de la Croix-Rouge veillent à ce que les migrants puissent utiliser leur téléphone en mettant à leur disposition du matériel pour le recharger ou des cartes SIM bon marché.

    Red Cross Societies make sure migrants can use their own telephones, by providing charging points or inexpensive SIM cards.

    Lesbos, Grèce. Le personnel de la Croix-Rouge hellénique aide un migrant à se connecter à Internet à un point de recharge/une borne Wi-Fi

    © Croix-Rouge hellénique.

     

    Les Sociétés nationales de la Croix-Rouge veillent à ce que les migrants puissent utiliser leur téléphone en mettant à leur disposition du matériel pour le recharger ou des cartes SIM bon marché.

    Comme de nombreux migrants possèdent des appareils modernes, les Sociétés nationales de la Croix-Rouge installent des points d’accès Wi-Fi gratuits, permettant ainsi aux migrants de maintenir le contact avec leur famille via Internet.

  • Maintien des liens familiaux

    Le personnel de la Croix-Rouge donne des conseils aux migrants pour éviter qu’ils ne soient séparés de leur famille et les aider s’ils sont dispersés.

    Opatovac, Croatia. A Croatian Red Cross worker hands dry socks to a migrant. © Belgian Red Cross  / Sofie Van Belleghem

    Opatovac, Croatie. Un travailleur de la Croix-Rouge donne des chaussettes sèches à un migrant.
    © Croix-Rouge belge / Sofie Van Belleghem

     

    Le personnel de la Croix-Rouge et les volontaires doivent donc :

    • maintenir un contact permanent avec tous les personnes qui travaillent avec les migrants ;
    • fournir des conseils pratiques aux migrants et distribuer une brochure traduite dans plusieurs langues expliquant aux familles comment éviter de se disperser et à qui s’adresser si elles sont dispersées ;
    • maintenir un contact permanent avec la police, les services sociaux, les autorités et les postes de la Croix-Rouge sur la route pour localiser les personnes séparées de leur famille ou de leur groupe afin de les rassembler.

     

  • Appels téléphoniques gratuits

    Les Sociétés nationales de la Croix-Rouge offrent aux migrants la possibilité de joindre gratuitement leur famille par téléphone.

    Gevgelija, former Yugoslav Republic of Macedonia. Refugees call their families and use free wifi at a restoring family links facility set up by the Macedonian Red Cross.  

    Guevgueliya, ex-République yougoslave de Macédoine.

    Les réfugiés appellent leur famille et utilisent le Wi-Fi gratuit au service du rétablissement des liens familiaux
    mis en place par la Croix-Rouge de l’ex-République yougoslave de Macédoine.

    © Croix-Rouge de Belgique / Sofie Van Belleghem

      

    Le téléphone est bien souvent le moyen le plus direct et le plus rapide pour rétablir le contact et rassurer les familles.

    Les Sociétés de la Croix-Rouge offrent aux migrants la possibilité de téléphoner gratuitement à différents postes tout au long de leur périple et dans les centres d’accueil et de transit pour qu’ils puissent appeler leurs proches.

     

    En France et en Italie, la Croix-Rouge rétablit les liens entre les migrants et leur famille

  • Soutien psychosocial

    Les Sociétés nationales de la Croix-Rouge proposent un soutien psychosocial et des activités éducatives dans les centres d’accueil pour migrants et les unités mobiles.

    Opatovac, Croatia. Croatian Red Cross staff await refugees, ready to provide psychosocial support.  

    Opatovac, Croatie. Le personnel de la Croix-Rouge attend les réfugiés. La Croix-Rouge croate apporte un soutien psychosocial.
    © Croix-Rouge de Belgique / Sofie Van Belleghem

     

    De nombreux réfugiés, fuyant la guerre et la violence, ont fait la périlleuse traversée de la mer Méditerranée ou de la mer Egée. Certains ont perdu des membres de leur famille en route. Ils ont peut-être vu leurs proches se noyer sous leurs yeux. Ces événements peuvent avoir de graves incidences sur leur santé mentale et leur bien-être psychosocial.

    Les Sociétés de la Croix-Rouge proposent un soutien psychosocial et des activités éducatives dans les centres d’accueil pour migrants et les unités mobiles tout au long de leur périple.

     

    Les migrations en Europe du Sud-Est : un défi sans précédent

  • Rechercher un proche disparu

    Les migrants peuvent s’adresser aux Sociétés de la Croix-Rouge pour rechercher un proche disparu ou utiliser les outils de recherche en ligne comme Trace the Face.

    A Red Cross worker explains Trace the Face before taking a woman’s photo for publication on Trace the Face.

    Un travailleur de la Croix-Rouge donne des explications sur l’outil Trace the Face avant de prendre une femme en photo pour la publier sur le site.

    CC BY-NC-ND / CICR

    • Les migrants peuvent s’adresser aux Sociétés de la Croix-Rouge pour rechercher un proche disparu. Les informations sont traitées dans le respect des règles les plus strictes en matière de protection des données et ne sont utilisées que pour rechercher une personne disparue.
    • Ils peuvent utiliser les outils de recherche en ligne tels que Trace the Face. Les migrants peuvent faire publier leur photo sur ce site dans l’espoir qu’un membre de leur famille les verra. Des affiches avec des photographies publiées sur le site Trace the Face sont aussi affichées dans les services du rétablissement des liens familiaux (RLF) de la Croix-Rouge sur la route migratoire.
    • Le CICR a créé une plateforme de partage des données confidentielles qui permet aux Sociétés de la Croix-Rouge de partager les photos des enfants séparés de leur famille et des parents à la recherche de leurs enfants.

     

  • Visite des détenus

    Le CICR et les Sociétés de la Croix-Rouge aident les migrants détenus à renouer le contact avec leurs proches.

    The ICRC and Red Cross Societies help detained migrants get back in touch with their relatives and arrange family visits.

    Le CICR et les Sociétés de la Croix-Rouge aident les migrants détenus à renouer le contact avec leurs proches.

    CC BY-NC-ND / CICR

     

    En plus des souffrances endurées, certains migrants se retrouvent en prison car ils sont entrés ou restent dans un pays sans autorisation.

    Le CICR et les Sociétés de la Croix-Rouge les aident à renouer le contact avec leurs proches.

     

    La détention n’est pas une solution pour les migrants

  • Aider aux enfants

    La Croix-Rouge recherche les familles des enfants séparés de leurs proches durant le trajet.

    Oxy Transit Point, Molyvos, Lesvos, Greece. A Hellenic Red Cross worker specialized in restoring family links looks after a young migrant. 

    Point de transit d’Oxy, Méthymne, Lesbos, Grèce.

    Un collaborateur de la Croix-Rouge hellénique spécialisé dans le rétablissement des liens familiaux s’occupe d’un jeune migrant.

    © Croix-Rouge hellénique / Ioanna Gatsou

     

    Il est fréquent que les enfants soient séparés de leur famille sur la route. Tandis que les services sociaux et d’autres organisations prennent soin d’eux, la Croix-Rouge recherche leur famille.

    Les Sociétés de la Croix-Rouge font tout ce qu’elles peuvent pour réunir les familles lorsqu’un enfant a été séparé de ses proches.

     

     

    Elles doivent :

     

    • identifier ces enfants dans la masse des migrants ;
    • les enregistrer et s’entretenir avec eux ;
    • rechercher leurs parents ou leurs proches ;
    • réunir la famille si possible.

     

     

     

     

     

    Grèce : un père syrien retrouve son fils de cinq ans

     

  • Réunir les familles

    Lorsque des familles sont dispersées, les Sociétés de la Croix-Rouge les aident à retrouver leurs proches.

    Salzburg, Austria. A family reunited thanks to the Austrian Red Cross tracing office at Salzburg's main railway station. © Austrian Red Cross

    Salzbourg, Autriche. Une famille réunie grâce au bureau de recherches de la Croix-Rouge autrichienne à la gare centrale de Salzbourg.

    © Croix-Rouge autrichienne

    Dans l’agitation, la panique, la peur et les souffrances qui accompagnent le périple des migrants, les familles risquent d’être dispersées d’un instant à l’autre et plongées des années durant dans l’angoisse et l’incertitude de ne pas savoir ce qu’il est advenu d’un enfant, d’une épouse ou de parents.

    Les Sociétés de la Croix-Rouge aident à réunir les migrants avec leurs les familles. Elles donnent des conseils juridiques pour entamer des procédures souvent très longues et très techniques ou soutiennent financièrement les proches qui doivent se rendre dans le pays d’accueil.